Se loger à San Francisco

Vous êtes probablement dans votre « logement temporaire » et vous cherchez un logement dans lequel « poser vos meubles ».

En ce qui nous concerne, nous avons beaucoup regardé sur la fameuse Craigslist dont je vous ai parlé précédemment ici. C’est un bon outils, il vous permet d’avoir une idée très rapide du marché.

Sachez qu’ici, il est indispensable d’avoir 2,5 à 3 fois le montant de votre loyer en salaire. Sachant que vous ne trouverez pas de logement en dessous de 1000$ par mois, prévoyez un salaire minimum de 3000$ par mois.

Il faut également savoir qu’il y a des fraudes sur la Craigslist, nous avons pu y être confrontés. Méfiez-vous des annonces trop alléchantes du style « maison 3 chambres à 1000$ »… Le « propriétaire » vous dira qu’il souhaite que la caution soit versée avant la visite et qu’il demande une confiance aveugle de la part de ses futurs locataires… Il vous demandera peut-être aussi de remplir au préalable une fiche qui renseignera vos noms, prénoms et adresse actuelle, ne faites surtout pas cette erreur !

Sachez également qu’à San Francisco, vous le lirez souvent, il y a des quartiers qui correspondrons plus ou moins à vos critères, renseignez-vous au préalable. L’ambiance d’un quartier ici, change brutalement d’une rue à une autre.

Enfin pour terminer, attendez-vous à payer des frais pour chaque dossier d’appartement que vous déposerez, comptez environ 50$. Votre dossier sera composé de la preuve de vos revenus, de vos pièces d’identité et visas, etc… Si vous ne pouvez justifier de plus de trois mois de salaires, la caution sera peut-être plus élevée, mais elle correspond habituellement à 1 mois de loyer. Un autre petit point différent de notre France, c’est que le propriétaire doit vérifier vos antécédents (emprunts, casier judiciaire, etc…) ce qui se fait le plus souvent par le biais de votre numéro de sécurité social Américain. Si vous ne l’avez pas encore, cela prendra un peu plus longtemps en fonction de la « popularité » de votre nom, comptez en moyenne une semaine.

Ensuite il vous faudra souscrire à une assurance immobilière, au gaz et électricité (souvent PG&E), l’eau et les ordures sont souvent à rajouter au loyer dans les charges communes. Et voilà vous êtes chez vous !